Ressources documentaires

Comprendre et agir

On distingue deux grandes familles de ressources énergétiques : les sources d’énergie renouvelables à échelle humaine et les sources d’énergie dites non-renouvelables, dont les réserves s’épuisent de façon irréversible.

Les énergies fossiles (pétrole, gaz et charbon) désignent les sources d’énergie que l’on produit à partir de roches formées par la fossilisation de végétaux enfouis, stockés dans le sous-sol durant plusieurs millions d’années.

Elles sont présentes en quantités limitées et non renouvelables, leur combustion génère la production de gaz à effet de serre.


Le pétrole, du latin petra « pierre » et oleum « huile » (soit « huile de pierre »), est une roche liquide carbonée, ou huile minérale.

Le gaz naturel est un combustible fossile, il s’agit d’un mélange d’hydrocarbures trouvé naturellement sous forme gazeuse.

La houille (mot wallon francisé), est une roche carbonée. C’est également une roche combustible fossile solide provenant de la décomposition d’organismes du carbonifère.

A moins d’attendre entre 60 et 300 millions d’années, ces sources d’énergie sont limitées et donc non renouvelables.

 

 

Source : http://www.philippetastet.com/ecologie-dessin.aspx

 

L’énergie fissile désigne l’énergie produite lors de la réaction de fission  du noyau atomique de matériaux radioactifs tels que l’uranium ou le plutonium.  Cette réaction n’émet pas directement de Gaz à Effet de Serre (GES) mais produit des déchets radioactifs.

Source : Dessin de Lidwine sur nucleaire-nonmerci.net

 

On considère que, au rythme actuel des consommations, l’humanité aura épuisé en moins de 200 ans les réserves accumulées pendant plusieurs centaines de millions d’années, soit environ un million de fois plus vite que le temps mis par « la nature » pour les constituer.