Ressources documentaires

Comprendre et agir

L’électricité spécifique

 

On appelle « électricité spécifique » : l’électricité utilisée pour des services qui ne peuvent être rendus que par cette forme d’énergie (lave-linge, lave-vaisselle, réfrigérateur, postes audiovisuels et informatiques ne peuvent fonctionner sans électricité)

Plus de la moitié de la consommation d’électricité des ménages concerne ces usages spécifiques de l’électricité.

Depuis 1990, nos consommations d’électricité pour alimenter tous nos équipements ont augmenté de plus de 75 %

En 1985, l’équipement électrique des ménages se résumait au lave-linge, au réfrigérateur et à la télévision…

Ces vingt dernières années ont vu se démocratiser l’équipement en lave-vaisselle, fours à micro-onde, magnétoscopes et plus récemment lecteurs DVD, Blu-ray, écrans plasma et LCD, consoles de jeux vidéo, ordinateurs, démodulateurs, box internet …

L’explosion du numérique entraine une multiplication du nombre d’appareils : aujourd’hui selon l’INSEE : un ménage sur deux possède au moins deux postes de télévision, les trois quarts des ménages dispose d’un ordinateur, 79 % ont un téléphone portable … Les tablettes tactiles ne sont pas en reste : entre 2012 et 2013, leur nombre par ménage a doublé, et concernerait aujourd’hui environ cinq millions de consommateurs

Ainsi, la consommation d’électricité d’un ménage français (hors chauffage et eau chaude) est en moyenne de 3000 kWh / an soit une facture d’environ 360 € chaque année.

Répartition des consommations d’électricité moyennes par usage (hors chauffage et production d’eau chaude).

Source : CEREN et Enertech – 2009

 

L’éclairage

 

Nous consacrons plus de 13 % de notre consommation d’électricité spécifique à l’éclairage de notre logement. Cette part est encore plus élevée dans les bâtiments à vocation tertiaire (commerces, bureaux…).

En 25 ans, les Français ont triplé leur consommation liée à l’éclairage en multipliant les sources lumineuses.

330 millions d’ampoules sont vendues chaque année en France. Une ampoule est utilisée en moyenne 1000 heures par an.

Optimiser son éclairage

 

  • En utilisant au maximum l’éclairage naturel là où j’en ai le plus besoin : cuisine, canapé, bureau...

 

  • En remplaçant les ampoules trop puissantes dans des pièces ou ce n’est pas forcement nécessaire

 

  • En éteignant la lumière lorsque je quitte une pièce …

 

  • En bannissant les ampoules à incandescence ou les halogènes et en les remplaçant par des lampes basse consommation ou des LED

 

  • en choisissant une ampoule à économie d’énergie qui consomme 4 fois moins d’électricité et dure jusqu’à 10 fois plus longtemps qu’une ampoule classique

 

Pour une ampoule basse-consommation qui coûte 5 Euros, vous rentabilisez votre achat dès la première année par rapport à une ampoule à incandescence ou une ampoule halogène.


Comprendre les différentes technologies : halogène, LED, LBC …

Tous les conseils pour bien choisir son ampoule

 

  • En évitant les abat-jour sombres ou épais qui interceptent trop de lumière. Leur couleur sombre peut absorber 50 à 80 % de la lumière, obligeant à multiplier les sources lumineuses.

 

  • En dépoussiérant régulièrement les lampes et abat-jour si besoin

 

  • En cas de travaux, habillez vos murs et plafonds de couleurs claires : elles réfléchissent mieux la lumière et permettent de moins recourir à l’éclairage artificiel.

 

Voir le guide ADEME « L’éclairage performant »

 

Réfrigérateurs et congélateurs

 

  • Divisez votre consommation d’énergie pour le froid par 3 ou plus en achetant un réfrigérateur ou un congélateur performant, signalé par la lettre A, A+ voire même A++ sur l’étiquette énergie. Cette étiquette figure aussi sur les lave-linge, les lave-vaisselle, les sèche-linge et les ampoules électriques : vous savez ainsi qui est sobre… et qui l’est moins !

 

  • Placez vos équipements de froid loin des sources de chaleur : réservez-leur un emplacement loin du four ou du radiateur, et le moins ensoleillé possible. N’ouvrez pas la porte trop longtemps et trop souvent. Et ne placez pas les plats encore chauds dans votre réfrigérateur et encore moins dans votre congélateur…

 

La température idéale à l’intérieur du réfrigérateur est de 4°C.

Afin de faciliter les échanges du condensateur (grille à l’arrière du réfrigérateur) avec l’air, il est recommandé d’aménager un espace libre de 10 cm au dessus et derrière l’appareil.

  • Penser à dégivrer votre réfrigérateur et  congélateur tous les 3 à 6 mois et nettoyer la grille à l’arrière tous les ans (pour les appareils anciens)

 

3 mm de givre, c’est de 30% à 50% d’électricité consommée en plus.

 

Lavage (linge, vaisselle) et cuisson

 

  • Réglez votre lave-linge à 40°C, vous consommerez 25 % d’énergie en moins qu’un cycle à 60°C.

 

Un cycle à 30°C vous permettra de consommer 2 fois moins d’énergie qu’un cycle à 60 °C.

 

  • Profitez de l’air libre ou d’un local bien ventilé pour faire sécher votre linge plutôt que le sèche-linge  : c’est très rentable… vous économiserez jusqu’à 40 € chaque année d’électricité.

 

  • Ne faites fonctionner votre lave-vaisselle que lorsqu’il est plein : les lave-vaisselles sont (en moyenne) plus économes en eau qu’une vaisselle à la main seulement si on les fait tourner « bien remplis »

 

En utilisant une casserole à fond plat munie d’un couvercle vous dépenserez 4 fois moins d’énergie pour chauffer vos aliments qu’en utilisant une casserole à fond bombée sans couvercle.

Source : http://www.consommerdurable.com

 

Le coin audiovisuel

 


  • Téléviseur : n’achetez pas trop grand ! Entre 1995 et 2008, la consommation moyenne d’un téléviseur a été multipliée par 2,2 passant de 140 à 307 kWh par an soit de 15 à 35 € par an.

 

  • En multipliant la taille de l’écran par 2, on multiplie sa consommation par 4.

 

  • Gardez votre vieille télévision ! Par rapport aux téléviseurs à tube cathodique (CRT),  les téléviseurs à écran LCD consomment 1,6 fois plus d’électricité et les écrans plasma 3,5 fois plus (sans compter l’énergie grise nécessaire à leur fabrication).

 

 

Un écran cathodique (CRT) consommera environ 0,9 Watt par cm de diagonale, un écran LCD 1,2 W/cm … et un écran plasma 2,1 W/cm.

 

  • Lorsque vous changez de télévision, il vaut mieux choisir un écran de petite taille (si pour vous la diagonale a moins d’importance)

 

  • A l’achat, comparez les modèles de téléviseurs avec l’étiquette énergie : elle est obligatoire pour tous les téléviseurs neufs vendus depuis la fin de l’année 2011

 

  • Préférez des écrans disposant d’un rétro-éclairage ajustable (ou automatique) afin d’optimiser la luminosité et donc la consommation de votre télé en fonction de la lumière ambiante.

 

  • Éteignez réellement ou débranchez (à l’aide d’une multiprise) les lecteurs DVD, chaines hifi, home-cinéma, consoles de jeu…

 

Le coin ordinateur / multimédia

 

La consommation annuelle moyenne d’électricité d’un ordinateur est de 219 kWh/an ce qui représente un coût d’environ 25 euros par poste.

Mais ce chiffre varie d’une manière importante en fonction du type d’appareil et de l’utilisation qui en est faite… Ainsi, un ordinateur qui fonctionne 24h/24h peut engendrer une dépense annuelle d’électricité de plus de 100 euros.

 

  • Pour les écrans d’ordinateur, un écran LCD consommera moins d’électricité qu’un écran cathodique pour la même taille (contrairement aux télévisions !)

 

  • Privilégiez l’achat d’un ordinateur portable par rapport à une « tour » PC + écran, il consommera en moyenne 4 fois moins d’électricité.

 

  • A l’achat, choisissez un ordinateur adapté à votre usage. Pas besoin d’un ordinateur surpuissant et donc sur-consommateur d’électricité pour regarder des mails ou discuter sur internet…

 

Les veilles électriques

 

  • Avant de se coucher ou avant un départ, éteignez les veilles  des appareils Hi-Fi, ordinateurs, TV… avec une multiprise munie d’un interrupteur :  nous avons de plus en plus d’équipements qui sont dotés de veilles : de 15 à 20 en moyenne par foyer !

 

La consommation des veilles peut aller de 300 à 500 kWh/an par logement (de 40 à 60€ par an).

Si on n’y prend pas garde, la télévision, le lecteur de DVD, la chaîne Hi-Fi, le décodeur TV, l’amplificateur d’antenne, le boîtier internet, etc., restent en veille en permanence et finissent par consommer davantage « éteints » qu’allumés.

 

  • Éteignez systématiquement tous les appareils quand vous ne les utilisez plus et méfiez-vous des « fausses veilles » qui continue de consommer de l’électricité.

 

  • Débranchez vos chargeurs de téléphone, ordinateur … une fois la batterie chargée. Votre téléphone, s’il reste branché, continue à consommer (peu mais quand même…) de l’électricité.

 

Une seule solution pour être sûr de l’absence de veilles ou de « consommations résiduelles » : mesurer avec un wattmètre (prix en magasin de 20€ à 80 €).

 

Bien choisir un appareil électrique pour mieux consommer :

http://www.guidetopten.fr/

http://www.simplementecolabel.fr/